circulez rien à voir blog de la section socialiste des 3 pointes

circulez rien à voir blog de la section socialiste des 3 pointes

intervention de Mélanie pour MLG29 en CF le 26/11/2012

Aujourd'hui, mes chers camarades, dans une époque où nous, militants socialistes,
sommes à l'écoute d'une population, qui nous répond trop souvent dans nos tractages ou
porte à porte, que gauche et droite, c'est pareil ; à l'heure où l'on constate une
dépolitisation de la population française : nous ne pouvons que regretter au sein des partis
politiques et des syndicats, que progressivement, nous perdions des adhérents.
Pourtant, à travers les mouvements sociaux successifs de ces dix dernières années de
droite au pouvoir, jamais les citoyens ne se sont autant mobilisés, pour faire entendre
leurs droits.
En matière d'emploi, en matière de conditions de travail, chaque mouvement social a été
aiguillé par la volonté ferme de millions de salariés, d'étudiants, retraités, chômeurs, de
défendre leurs acquis en matière d'emploi.
Qu'il s'agisse d'accéder à un contrat de travail décent, de se former, de sauvegarder un
bassin d'emploi, de vivre sa vie de salarié dans la dignité : plus que jamais, les français,
n'ont eu autant de volonté et de soif d'agir pour défendre leurs intérêts.
J'aimerai ainsi vous faire part de cette richesse militante que constituent les collectifs
citoyens. Souvent non-encartés, non-représentés dans des instances, ces militants les
plus fervents sont les salariés eux-mêmes : ceux de Doux, de la B.A.I, de Boutet-Nicolas,
les Cummins de Quimper. Tous défendent l'emploi local et le tissus de notre économie
finistérienne.
Je pense aussi à d'autre collectifs citoyens, avec lesquels, parfois, les élus socialistes sont
en conflits d'intérêts. Ils ont le mérite de faire bouger les lignes de la démocratie sociale :
je pense au collectif GASPARE contre la centrale à gaz de Landivisiau ; l'ACIPA : collectif
citoyen contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ; ou encore le planning
familial de Brest : qui dénonce la fermeture de certains centre de plannings familiaux, au
coeur des campagnes de prévention auprès des jeunes populations.
Au cours de sa campagne présidentielle, François Hollande a porté l'ambition sans faille,
de faire ériger le dialogue social, en principe constitutionnel.
Alors notre devoir de socialistes n'est pas de renoncer à nos projets de société, mais deconcevoir collectivement, ce qui peut permettre à nos administrés de mieux-vivre
ensemble cette période douloureuse de la crise économique.
Nous pouvons, contrairement aux gouvernements de droite précédents, faire le lien avec
le mouvement social. Nous sommes en capacité d'établir la médiation, car pour bon
nombre d'entre nous, nous sommes issus de ces générations de la lutte, qui ont appris à
militer aux côtés des salariés.
Aujourd'hui, donnons-nous l'objectif d'élargir nos relations avec les corps intermédiaires
qui incarnent la volonté citoyenne. Les collectifs d'indignés ont porté leurs fruits : à travers
toute l'Europe, les salariés de tous les pays se mobilisent contre la politique d'austérité de
nos dirigeants. Que ces corps intermédiaires soient institutionnels ou non, notre devoir
militant est d'être à l'écoute de chacun de ces citoyens qui s'unissent, se soulèvent et
agissent pour transformer la société.
Nous pouvons nous féliciter que ce week-end, l'état ait établi une médiation avec les
citoyens qui manifestent contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Le rapport
de force permanent met en péril la paix sociale. A nous socialistes d'incarner l'alternative
face au verrouillage des mouvements sociaux par le répression policière.
Agissons de la sorte pour accompagner les salariés : soyons unis et fidèles à nos
engagements au sein du parti socialiste, pour représenter ceux qui nous ont portés au
pouvoir en mai dernier. Face aux tentatives de récupération des mouvements sociaux par
certains de nos partenaires de gauche, répondons par notre présence appuyée, au coeur
des mobilisations collectives, dans lesquelles nous devons prendre une part active : celle
d'agir et de proposer les solutions durables du changement.



26/11/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres