circulez rien à voir blog de la section socialiste des 3 pointes

circulez rien à voir blog de la section socialiste des 3 pointes

si Rocard m'était entièrement compté

La part d'ombre de Michel Rocard

tant que l'on continuera d'encenser des hommes qui ont cautionné par leursilence de pareilles ecxactions,nous n'arriverons jamais à avancer.

  • 2 JUIL. 2016
"Les morts", chantait Brassens, "sont tous de braves types". Au milieu du concert de louanges de pleureuses hypocrites qui va s'élever, qu'il me soit permis de rappeler dans ce billet quelques "parts d'ombre" du rocardisme, à commencer par l'amnistie accordée aux militaires assassins de la grotte d'Ouvéa.

On peut dire qu'il y avait du beau monde, pour fêter les 80 ans de Michel Rocard  !

Le baron Ernest-Antoine Seillière,

Laurence Parisot,

Nicole Notat, et ses deux prédécesseurs à la tête de la très rocardienne CFDT,

Stéphane Fouks (Euro RSCG)

Lionel Jospin

Pierre Pringuet (patron de Pernod Ricard, qui offrait les vins, venus d'Australie)

Alain Bauer ("criminologue" sarkozyste)

Et, bien entendu,

Manuel Valls !

Une vraie réunion de gauche !

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/La-tribu-Rocard-a-La-Nouvelle-Eve-222602?p=2

Cette soirée d'anniversaire, qui mêlait grands patrons, hiérarques "socialistes" et chefs de la CFDT, est un excellent symbole de ce que fut le "rocardisme".

Michel Rocard fut l'apôtre de la "discussion entre partenaires sociaux" substituée à la lutte des classes.

Sa fameuse "deuxième gauche" est représentée, notamment, par la CFDT: le naufrage du syndicalisme.

Il a participé à la commission Pochard, créée par Darcos, ministre de Sarkozy, pour "redéfinir le métier d'enseignant"; certes, il l'a quittée au bout de quelques mois, mais comment, lorsqu'on a un brin d'honnêteté, peut-on  accepter une mission quelconque d'un type comme Sarkozy ?

Il a ensuite accepté d'être missionné par le même Sarkozy, qui s'est ouvertement payé sa fiole en le nommant "ambassadeur pour les régions polaires", ou une dénomination dans ce genre.

Qu'est-ce que Sarkozy en avait à battre des ours blancs ?

Volen nolens, Rocard a conduit, au début du second septennat de Mitterrand, et malgré leurs conflits personnels, une politique de droite.

Il a fait amnistier l'assassinat de Kanaks par des gendarmes lors de l'assaut contre la grotte d'Ouvéa, ainsi qu'il l'a reconnu il y a quelques années.

 

ouvea-1988

 

C'est à coups de bottes, d'une balle dans la tête, ou en arrachant leur perfusion, que les blessés kanaks ont été achevés, et les responsables de cette abomination, grâce à Michel Rocard, ont échappé aux sanctions légitimes qu'auraient dû leur valoir ces actes de barbarie.

"À la suite d'une enquête de commandement, Jean-Pierre Chevènement, ministre de la Défense du gouvernement Rocard, relève « qu'aucun élément de l’enquête ne fait apparaître qu'il y a eu des exécutions sommaires » tout en évoquant des « actes contraires au devoir militaire » et « des points lui paraissant obscurs après l'évacuation d'Alphonse Dianou ».

Parmi les cas suspects, celui de Wenceslas Lavelloi, surnommé « Rambo », retrouvé mort d’une balle dans la tête et dont plusieurs témoignages récents confirment qu’il était encore vivant après la fin de l’assaut ; le cas d’Alphonse Dianou, chef du commando, blessé d’une balle au genou, laissé plusieurs heures sans soins et qui devait finalement décéder ; le cas de Patrick Amossa Waina, un « porteur de thé » de 18 ans qui ne faisait pas partie des preneurs d’otages, retrouvé mort d'une balle dans la tête alors qu'il était vivant à la fin de l’assaut ; de Martin Haïwé qui tentait de s’enfuir avant l’attaque et de Samuel Wamo, le blessé évacué entre les deux assauts. Les deux médecins légistes ayant pratiqué les autopsies constateront également un nombre anormalement élevé de victimes - douze sur dix-neuf - tuées d’une balle dans la tête , la plupart présentant par ailleurs de multiples blessures. Certains participants de l'opération interrogés par Le Figaro assurent qu'aucun tir n'a été entendu sur zone après la fin des combats. Mais Philippe Legorjus reconnaîtra plus tard avoir entendu des coups de feu alors qu'il quittait les lieux.

L'officier de gendarmerie responsable des blessures subies par Alphonse Dianou (qui en est mort avant son transport à l'aéroport d'Ouloup) a été brièvement suspendu après l'enquête qui a suivi. Il achèvera sa carrière avec le grade de colonel."

(Source: Wikipedia)

A l'occasion de la sortie du film de Mathieu Kassowitz, un  rappel succinct de ces évènements sanglants a été publié ici:

http://www.corsicainfurmazione.org/3086/selon-lancien-patron-du-gign-des-kanaks-ont-ete-executes-en-1988-a-ouvea/2011/

Bien entendu, Michel Rocard, qui devient Premier Ministre après  ces exactions, n'en porte aucunement la responsabilité.

C'est lui, cependant, qui a "couvert", puis amnistié, les militaires tortionnaires et assassins.

Edwy Plenel et Alain Rollat avaient, en 1988, publié un livre sur ces évènements: Mourir à Ouvéa.

Par ailleurs, Michel Rocard

"présidait, avec Dominique Strauss-Kahn et Pierre Moscovici, cofondateur de l'association À gauche, en Europe. Il présidait le conseil d'orientation scientifique de la fondation Terra Nova depuis sa création, en 2008."

(Source: Wikipédia)

J'évite de cracher sur les cercueils, mais on ne pleure quand même pas la disparition d'un révolutionnaire.



13/12/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres