circulez rien à voir blog de la section socialiste des 3 pointes

circulez rien à voir blog de la section socialiste des 3 pointes

réflexions générales

Je vais vous livrer ici une réflexion générale que j'avais eu suite à une conférence d'amis Brestois sur et l'Islam et le Judaïsme,çà avait été quelque chose de spontané ce qui m'a obligé ensuite à tenter de développer

J'ai quand même l'impresion de m'être fait avoir sur le coup,mais bon m'a réflexion était spontanée,il va falloir que j'assume,mais je crois que tout cela dépasse les barrière de la laïcité c'est une France en perte complète de repère qui nous amène tous ces désagréements constatés.

Peut-être à travers des chef de file qui n'en sont plus vraiment

Permettez moi déjà pour commencer :de commencer par l'énoncer d'un poème de Hérédia qui depuis maintenant très très ,trop longtemps sans doute devrait être pour moi le symbole d'un pays dynamique et progressiste progressiste parce que dynamique.

C'est Hérédia et çà date forcèment.Je vous demanderai d'être indulgent.

« Comme un vol de gerfault hors du charnier natal Fatigué de porter les misères hautaines de Palos de Moguer,routiers et capitaine partaient.

Ils allaient conquerir le fabuleux métal que Cypango mûrit dans ses mines lointaines.

Et les vents alyzées inclinaient leurs antennes aux bords mystérieux du monde occidental.

Chaque soir espérant des lendemains épiques ,

L'azur phosphorescent de la mer des tropiques enchantait leur sommeil d'un mirage doré

Ou penchés à l'avant des blanches caravelles

Ils regardaient monter en un ciel ignoré

Du fond de l'océan,des étoiles nouvelles.

 

Du fond de l'océan des étoiles nouvelles ?????

Ne sommes nous pas en panne,en panne d'idées, de dynamisme intellectuel qui nous amène années après années cette espèce d'anomie mortifère qui dernièrement c'est traduit de la pire des façons en un jour sombre du 7 janvier 2015/

Comment en sortir de cette anomie comment redynamiser un pays en panne d'imagination comment stopper la carence de nos cerveaux ?

Comment stopper cette gangrène obscurantiste ?

Sans doute en réaffirant nos valeurs intrinsèques qui ont fait de notre pays une nation phare de la condition humaine.

Redonner aux peuples l'envie,l'envie d'avoir envie.

La première et non des moindres est l'urgence d'apaiser la question religieuse en allant tout d'abord au coeur des origines des controverses sur la laïcité.C'est du cas par cas qu'il va nous falloir faire,je ne suis pas un intellectuel permettez moi qund même le droit de revendiquer la prétention d'être un cérébral

Je vais donc dans un premier temps m'appuyer sur un article lu dans le monde diplomatique qui nous plonge au coeur du sujet.c'est un sujet traité par Alain Gresh et il date déjà août 2003 cet article est très long donc pour les ferrus(es) d'histoire je le mettrai en PJ.Et je ne vous livrerai ici que l'intro et la conclusion.

Aux origines des controverses sur la laïcité

La nomination par le président Jacques Chirac(c'était donc en 2003)d’une commission chargée de réfléchir sur la laïcité dans la République, au moment même où l’Assemblée nationale se penche sur le port de signes religieux à l’école, illustre la vigueur du débat qui traverse la société française. Il y a un siècle, l’adoption de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat marquait une étape décisive du combat pour la laïcité. Les discussions de l’époque permettent d’éclairer les enjeux actuels et de corriger quelques idées reçues.

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale », proclame l’article premier de la Constitution de 1946, voté par les communistes et les socialistes, mais aussi par les démocrates-chrétiens (MRP), ce qui en dit long sur les évolutions. La République triomphait enfin. Elle avait su parier sur l’évolution des esprits, laisser du temps au temps.2 guerres étaient passées entre temsp deux guerres mondiales faisant des millions de morts

A chaque étape, le Conseil d’Etat, qui eut à interpréter la loi de 1905, le fit dans un sens libéral, assurant le droit des Eglises à s’organiser comme elles l’entendaient. Une des premières complications auxquelles la République a été confrontée fut celle des processions en dehors des lieux de culte. « Pas de défilés religieux dans l’espace public ! » clameront nombre de maires. Entre 1906 et 1930, 139 arrêtés municipaux pris en ce sens firent l’objet d’un recours. Dans 136 cas, ces arrêtés furent cassés…

Un siècle plus tard, la laïcité est devenue un bien commun des croyants et des non-croyants. Bien que l’on en parle souvent à tort et à travers. Quand le ministre de l’intérieur français, affirme que les femmes doivent paraître sur les photos d’identité tête nue, il pose un problème d’ordre public, pas de laïcité… Quand on évoque la mixité à l’école, il s’agit d’égalité entre garçons et filles, pas de laïcité — l’école laïque s’est accommodée, jusqu’à la fin des années 1960, de la séparation des sexes, et la République laïque, pendant des décennies, du refus du vote des femmes…

La laïcité est-elle aujourd’hui menacée en France ? Faut-il se mobiliser comme en 1905 ? L’emprise des Eglises s’est affaiblie et aucune d’elles n’approche, de près ou de loin, la puissance envahissante de l’Eglise catholique au début du siècle dernier. En revanche, réfléchissant sur la formule « le cléricalisme, voilà l’ennemi », Jean Baubérot s’interroge : celle-ci « est restée une bannière pour la laïcité militante. Mais qui sont aujourd’hui les nouveaux clercs ? Quels sont ceux qui constituent une menace concrète pour la liberté de penser  (6 ? » Sont-ce prioritairement les religions organisées, ou plutôt les « cléricatures » de l’argent ou celles des médias ?

Au début du XXe siècle, la République devait ouvrir de colossaux chantiers, de l’instauration de l’impôt sur le revenu aux retraites ouvrières ; Jaurès avait compris que, pour surmonter ces défis, il fallait apaiser les querelles religieuses. Un siècle plus tard, la France est confrontée à d’immenses angoisses nées d’un néolibéralisme qui sape les fondements du pacte républicain. Sont-ce quelques dizaines de filles portant un foulard dans les établissements scolaires qui menacent ce pacte ? Ou les inégalités, les discriminations, les ghettos, le chômage, toutes ces friches exclues des « réformes » ? Face à ces diversions, il est bon de rappeler que Jaurès avait raison : la République française doit être laïque et sociale. Elle restera laïque parce qu’elle aura su rester sociale…

 

Interrogations

Ne sommes nous pas là face à un constat récurrent avec un chômage endémique,un epauvreté qui grandit .Ne sommes nous pas avec cette laïcité dans un débat d'arrière garde,dans un leurre sociétal qui nous masque une réalité beaucoup plus grave : celle des inégalités qui explosent…..

Le constat est récurrent et je n'ai pas l'impression que nous ayons véritablement envi de le traiter sérieusement.

Les outils juridiques de protection de notre spécificité Française existent depuis fort longtemps allons nous encore et encore devoir une fois de plus légiférer sur un existant dont la mise en œuvre mériterait sans doute des personnels courageux soutenu par des élus(es) volontaires.C'est une déliquescence constatée et de plus en plus subie par hélas les plus humbles d'entrenous les renoncements séculiers des pleutres et des couards dansun système ou la corruption passive des cerveaux formatés à force de lobbies nous amènent inexorablement à des lendemains qui déchantent.

N'avons nous pas là matière à sens,matière à engagements,matière à combats,pour enfin collectivement donner ou redonner brillants à des engagements philosophiques et politiques qui indubitablement s'estompent de plus en plus,pour sauver encore ce qui peut l'être dans notre beau royaume de France !!!!!

mais sans doute la raison nous incitera forcèment à faire confiance à notre jeunesse à l'instar d'un charles Peguy dont je vous conseille la lecture.

Une raison qui ne sera pas raison d'état,une raison qui,dans nos logiques actuelles sera forcèment traitée de déraisonnable….

Est ce que la raison actuellement n'arrive pas en contracdiction avec la liberté et le droit d'expression.Je crois qu'il nous faut pour faire avancer notre société être pertinent dans l'impertinence et celà forcèment est antinomique d'une actualité politique constatée.

Est ce que la raison à l'heure actuelle n'arrive pas en contradiction avec une utilisation et un noyautage de la pensée et du droit d'expressions par nos politiques peu importante  la tendance.
Mon expérience personnelle me dit sans doute qu'il est urgent d'avancer masqué et de ne pas lésiner sur le cirage de pompes unilatéralement et institutionnellement employé.
Ne m'a ton pas dit dernièrementque ce n'était pas la loi mais la tradition qui importait et que je n'étais pas la personne qui allait faire changer la donne.Qu'une réunion intercommunautaire n'était pas une tribune et qu'il fallait que je me taise.
Voilà pour moi donc le principe de raison totalement dévoyé et adopté par la majorité qui à travers tout cela en est devenu totalement inaudible.Une culture du chef ,un ayathollisme qui ne dit pas son nom  une noirceur sociétale qui avance à grand pas.
N'avons nous pas là la mort annoncé de toute philosophie?
Quand est-il vraiment du principe de raison,ce principe de raison nous vient de la philosophie des lumières,Kant,JJRousseau,Foucault et d'autres mais est-il encore en accord avec l'espace public et la transparence aujourd'hui ?
Si la liberté d'expression et d'opinion est de mise dans nos démocraties,il ne faut pas oublier l'importance de la transparence qui doit aussi être une base de notre société.
Donc clarté de mise ,sauf que les secrets d'alcoves et les petites confidences entre amis(es) prennent le pas sur une volonté collective que la transparence garantie.


Socialisme garantie de société

 

je reste persuadé que les vrais socialistes ne sont pas effectivement au parti socialiste,cependant la tranformation nécessaire de notre société ne passe-t-elle pas par une décision de se mêler à la controverse et à,parfois,l’absence de dialogue. Je dis souvent que la politique est atroce parce que tous ceux qui la trouvent atroce n'en font pas. Alors moi et quelques camarades, nous continuons le combat. Alors la méthode, n'est-ce pas d'abord de nous rejoindre ?

Cela ne garantit pas le succès, car aucun combat n'est gagné d'avance. Mais cela nous garantit au moins la jouissance d'un bien précieux : la claire conscience de faire notre devoir de citoyen, notre devoir de socialiste. Ne nous laissons pas envahir par la vanité qui conduit à se retirer au milieu des batailles perdues, vexé de n'avoir pas pu changer le sens de l'histoire. Personne ne change le monde. On ne change que sa vie. On choisit son camp. On choisit de poursuivre la lutte ou de l'abandonner. Et parce que des millions d'individus décident de changer modestement leur vie, il se trouve que leur union au moment propice fait parfois basculer le cours de l'histoire.C'est en vertue de tout ceci que je vous sollicite sur l'étude qui nous conduiraient à une alliance départementale avec nos amis(es) volontaires pour une Proposition de texte fédéralen vue d'un ticket commun pour réancrer définitivement notre parti à gauche plus particulièrement en essayant de lui redonner passion populaire….

Ceci n'est pas fait dans le but de remettre en cause l'engagement départemental de tous les conseillers généraux qui ont fait le choix d'adhérer à une formation politique majoritaire au département.

Mais bien d'en approfondir les convictions socialistes qui en ont fait depuis 16 ans hélas une structure qui face aux renoncements de nos élus(es) nationaux,n'ont eu que leur compétences de technocrates pour palier aux désengagements séculaires d'un état qui sur le budget 2015,2016,2017 nous promet l'austérité pour tous.

Je vous propose donc de localement par un engagement fdéral assumé,de tenter collectivement de faire inverser la tendance.

Je suis pour ma part mandataire fédéral pour le compte d'un courant du parti socialiste qui prône depuis longtemps une alliance rose rouge vert,ma dernière intervention au conseil fédéral qui se prononçait sur les investitures socialistes à statuéesur l'approbation de seulement 22 cantons sur 27 je vous propose ici mon intervention sur le sujet.Reste 5 cantons à investir dont le notre nous nous réunissons vendredi prochain 23 janvier,çi-dessous mon intervention du 29 novembre.

 

 

Je me dois d'intervenir sur un sujet qui me tient parfaitement a coeur et sur lequel j'essaye , dans un secteur militant en friches ,d'attirer l'attention de uns et des autres depuis déjà longemtps .Manifestement en pure perte .Le 2 novembre j'écrivais donc :

« Face a l'échéance dictée par la fédé (25 octobre -7novembre) en depit d'un manque recurrent et séculaire d'engouement militant , liée a des fonctionnement conflictuels permanent locaux.

Malgrés une proposition récente de réunion qui est restée sans réponses et de la section et de la fédé .

En relation directe avec des élections municipales et Européennes qui ont été pour nos couleurs dramatiques.

Pour relever localement un étendard a terre.

En raison de mon engagement militant.

Je te demanderai,Marc ainsi que Nicole d'enregistrer ma candidature à la candidature pour nos élections cantonnales de mars Prochain.

Je te ferais parvenir ma profession de foi a une date ultérieure.

Pour faire valoir ce que de droits ,amitiées socialiste

Paul Kersalé maintenant la Gauche 29.

Inutile de vous dire que ceci est toujours a l'heure actuelle sans réponse et de la section et de la fédé.

La lecture de nos quotidiens locaux nous donnent Ramoné en tête des sondages.

Ramoné étant bien évidemment le sortant investi en 2011 au terme d'une procédure sans débat qui avait déjà à l'époque succité beaucoup d'interrogations.

Interrogations que je ne reformulerai pas même si à l'heure actuelle le désir de nos baronnies locales,pas vraiment bien identifiées,de reconduire le sortant me paraît tellement évident.

Donc voilà le statu quo qui localement prédomine.Actuellement vous vous apprétez à reconduire le maire de Lanvéoc ,retraité de la marine nationale au grade de capitaine de frégate,vice président de la communauté des communes et pourquoi pas conseiller départemental ?

A défaut d'en faire un grand élu vous en ferez à coups surs un grand profiteur de l'état.

Qui plus est si l'on considère la parité qui nous est chère,la représentation féminine au sein de l'interco est peu différente du zero absolu,et là je ne parlerai pas de l'âge du capitaine.De plus Louis n'a jamais été membre de quoi que ce soit sûrement pas du PS.

Donc voilà je vous demanderai de bien réfléchir à ce que vous allez investir,à travers nos déclarations de principes et statuts sur lesquels,sans doute depuis trop longtemps,on s'assoit sans véritablement d'états d'âmes.

J'appartiens certes à un courant créé dans le socialisme qui n'est pas celui pratiqué aujourd'hui à la tête de l'état,mais ce courant reste totalement représentatif de la pensée militante.Je suis donc recevable lorsque je parle de statuts et déclarations de principe.

Il va s'en dire qu'en vertue des conditions un peu particulières d'une éventuelle investiture.Aux travers d'une représentation statutaires et proportionnelles légales instaurées.Le courant MLG se réserve le droit de porter réclamations auprès de la haute autorité,qui ne doit pas servir uniquement à tenter de virer Gérard Filoche,sur la finalité réelle des décisions prises ce soir.

 

Donc le 23 janvier 2015 nous avons conseil Fédéral,je viens d'avoir Marc Coatanéa,plus précisément sa boîte vocale.Je lui ai demandé un délai suppémentaire sur la délivrance des investitures pour le canton.Les dates de dépots de candidatures à la préfecture se situant entre le 2 et 16 février.

 

Nous avons dansle même temps créé une nouvelle section cantonale qui palierait définitivement aux carences affichées et connues de l 'ancienne section.

 

Notre projet, je l'espère futur, se développera sur les compétences actuelles ou avenirs d'un conseil départemental qui ne manquera pas d'adopter les directives que notre future réforme territoriale voudra bien nous imposer.

 

Une de nos premières revendications n'est-elle pas celle d'une adoption de cette réforme par référendum?

 

On devra aussi sans aucun doute se prononcer sur le maintien ou pas du conseil général,le poids de l'intercommunalité en parallèlle avec la métropolisation de notre société ayant considérablement changé la donne territoriale ?

 

Les sujets à traiter seront :

 

Vie du Parti respect des statuts garanti par la nomination d'un premier fédéral qui sera le garant de nos militantismes retrouvés.

 

Institution réflexion sur la décentralisation et notre réforme territoriale

 

Citoyenneté

 

Environnement

 

économie et marché….

 

 

En conclusion je pense qu'il nous faudra tenter de faire changer le système.Un système culturel,économique et financier qui conduit à la négation d'une grande part des potentialités humaines .Cette étroitesse d'esprit risque d'amputer l'avenir commun de son pouvoir d'imagination,de transformation des libertés.

 

Finalement je suis un nostalgique et c'est dans le passé que ce trouve les clés de l'avenir je vous conseille tous de lire Peguy.

 

La nostalgie est un grand coup de pied au cul de nos conservatismes radicaux qui s'expriment actuellement et la loi Macron que l'on nous promet en est le symbole anté républicain,un retour à l'absolutisme programmée de nos nouveaux aristocrates de la pensée unique.

 

Les gens de gauche doivent se réveiller et prendre conscience que collectivement,ils constituent encore une force puissante.Nous ne devons pas nous laiser enfermer dans la matrice dépolitisante du Hollandisme au pouvoir.Nous ne devons pas nous laisser embarquer dans une galère qui prend l'eau.C'est maintenant que ceux qui veulent et peuvent faire de belles choses ensemble doivent se réveiller et préparer ensemble l'avenir sans attendre….

 

 

Et je crois sincèrement que le territoire de la presqu'île au-delà d'un cas d'école est une terre de mission…..Assumons là tous pleinement ensemble sur des valeurs que l'on partage dans nos diversités d'engagements…..

 

 

Ensemble pour l'intèrêt général et pour le bonheur futur de nos compatriotes.

 

Zut je viens de lire le télégramme ou l'investiture de Louis Ramoné est manifestement unilatéralement proclamée par la majorité départementale…..

Une majorité départementale qui pour le coup se substitue sans états d'âmes aux votes militants.

 

Décidemment vous n'êtes pas CHARLIE mais vous êtes bien ce qui nous y amène.N'entendez vous pas le bruit des bottes !!!!!!!

 

 

 

Paul Kersalé Maintenant la gauche Finistère…


 

 

 



12/04/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres