circulez rien à voir blog de la section socialiste des 3 pointes

circulez rien à voir blog de la section socialiste des 3 pointes

état d'âmes

je viens de tomber sur un texte qui déjà en 2004 contenait mes états d'âmes de socialistes un peu victime(quand je dis un peu,c'est forcèment un doux euphémisme) du séisme de 2002.

A l'heure actuelle il serait bon de s'interroger sur l'actualité d'un tel texte à travers une situation qui pour ma part et ceci malgrè nôtre victoire de 2012 me parait encore hélas totalement d'actualité.

A l'heure où quelques millions de français se déshydratent doucement sous la canicule en profitant de leur congés difficilement acquis au cours d'une année de labeur.
D'autres,alors que le gouvernement Raffarin détrousse les petits épargnants,précarise davantage les intermittents du spectacle et abaisse l'impôt sur la fortune,s'octroient des rémunérations colossales ,se rendant parfois coupables de détournements .Ceci dans l'indifférence générale.

Je me permettrai de citer les dirigeants de Vivendi Universal,Messier ex PDG, 5.63 millions d'€ ,Licoys ex directeur général 5.098 millions d'€ ,Lescure ex PDG groupe Canal Plus 4.124 millions d'€,Mr Olivennes de Canal Plus remercié en avril 2002 avec un chèque de 3.2 millions d'€.

Dans les 3 derniers cas les sommes incorporent les indemnités de départ les fameux<< parachutes en or>>.

Dans le premier cas,elles ne tiennent pas compte du jack-pot de 20.5 millions d'€ que l'ancien PDG de VU s'est fait attribuer par un tribunal arbitral américain.Sommes saisi par la commission des bourses(COB) et placées sous séquestre.(cette somme ne servira pas non plus à combler le déficit de l'UNEDIC).
J'insisterai en parlant d'Elf Aquitaine en 1999,plus précisémment de son président Mr Philippe Jaffré,debarqué avec un chèque de 10
millions d'€ net de toutes impositions et 30 millions d'options sur titres(stock options).

Récemment,ALSTHOM et son PDG Mr Pierre Bilger qui vient de quitter la présidence avec un chèque de 5.1 millions d'€.

Et je finirai en vous soumettant le cas de Mr Serge Tchuruck,PDG d'ALCATEL qui non content de gagner 1.5 millions d'€ par an,s'est fait attribuer 500 000 options sur titres en mars 2003,au cours de faveur de 6.70€ chacunes.Rappelons ici que contrairement à la loterie ou au loto,le bénéficiaire d'un plan d'options sur titre ne peut jamais perdre sa mise,et pour cause:il n'achète pas les actions sur le coup,se contentant d'attendre que le cours dépasse celui du prix fixé à l'avance.A ce moment là,il fait l'acquisition des titres qui lui ont été alloués et les revend aussitôt...En empochant au passage la différence.

Elle peut-être colossale:12 millions d'€ pour Mr Martin Bouygues en 2001;8.1 millions d'€ égallement en 2001 pour Mr JR Fourtou,lorsqu'il présidait ADVENTIS,avant de remplacer Mr Messier à la tête de VU et de lui donner des leçons de morale ,tout en s'octroyant au passage un revenu 2003 qui devrait s'élever à 2 millions d'€,ainsi qu'un énorme paquet d'options.

Et enfin je citerai les 5.6 millions d'€ pour Mr Michel Pébereau,PDG de PNP Paribas.

(Tout ces chiffres proviennent d'une enquête du monde diplomatique).

Dernièrement discussion avec un cadre de Global environnement,ex filiale de Vivendi,lui même ancien sous-marinier disposant d'une pension de l'état tout à fait confortable .
Il parlait des difficultés de l'entreprise et arrivait à une conclusion qui me fit froid dans le dos:"la main d'oeuvre est trop chère".

Cette conclusion était aussi l'avis d'un technicien de France Telecom rencontré sur un bateau de leur filiale maritime FT Marine.Cette filiale est en train de mettre en oeuvre un plan de restructuration par le passage de la compagnie sous pavillon de complaisance.Les trop fameux paradis fiscaux.

Les points communs entre toutes ces entreprises hormis les rémunérations (librement consentis par leurs actionnaires) de leurs dirigeants sont bien sûr leurs visions trés libérales de l'emploi.Toutes ces entreprises se ressemblent souvent par l'ampleur de leurs plans sociaux.ALSTHOM avant que l'état ne recapitalise avait licencié, toutes filiales confondues, pas moins de 5000 personnes dont 2200 en France (Ouest France ).

Le PS applaudi des 2 mains cette recapitalisation,mais oubli de dénoncer les pratiques scandaleuses qui ont amené cette faillite.

Je suis d'autant plus troublé,quand je me remémorre les paroles de Bernard Poignant le jour de notre congrés à Quimper:<< choisir
entre le capital et le travail, mon choix est vite fait>>.

Il est vrai que Mr Poignant est un député Européen très proche du PSE qui se classe dans les partis libéraux démocrates réformateurs(Voir sur le site de la fédé les institutions Européennes de Nathalie Conan).
Mon inquiétude croit encore un peu plus ,quand dans sa réponse à Mr Goulven Boudic, JJ Urvoas notre premier fédéral se rejouit d'avoir fait mentir l'adage de François Miterrand selon lequel un congrés se gagne à gauche .
D'autres prises de positions:celle d'Olivier Duhamel dans libération il y a quelques temps,plus près de nous celle de Christian Léon sur le site de la fédé au sujet de la laïcité me pose de véritables problèmes.
Nos fondamentaux que sont le social,la laïcité ,l'emploi,la culture sont-ils toujours nos chevaux de bataille,où ont-ils évolués vers des dérives ultra-libérales que me font supposer tous ces silences?Silences qui me font prendre certains écrits,certaines paroles pour de véritables états d'âmes.

Je voudrais tout d'abord relativiser la joie de notre premier fédéral quand il parle de la victoire de François Hollande au
dernier congrés.Il s'agit bien d'une victoire effectivement 61%.Mais c'est bien 61%de 16%.Je crains que dans l'euphorie de sa victoire Jean-jacques ait oublié que le Front National faisait 17%.Ne pas l'admettre serait suicidaire .Et comment faire du socialisme ailleurs qu'à gauche????

En définitive le socialisme prolétarien n'existe plus .Nous voyons apparaître une nouvelle classe dirigeante nos fameux élus(es) qui,même s'ils s'en défendent, même s'ils font un semblant de social(ils gèrent leur électorat)sont malgrés tout à la botte du MEDEF.N'avons nous pas louppé les 35 heures ....
N'allons nous pas vers une americanisation de notre société?
Serons-nous,nous militants,réduits aux rôles d'agitateurs de petits drapeaux lors des meetings de nos candidats.Ou,devons- nous, nous donner rendez-vous,tous,sur le plateau du Larzac.

c'était en 2004 j'avais interpellé tous nos édiles sur une situation qui à l'heure actuelle me semble être en train de s'affirmer.Certes le Larzac n'est plus lui d'actualité mais nous avons un congrès en juin pour lequel nous devons faire bloc pour réaffirmer nôtre idéal de socialiste.Pour une république une et indivisible car à l'heure actuelle divisée

 

 



05/01/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres