circulez rien à voir blog de la section socialiste des 3 pointes

circulez rien à voir blog de la section socialiste des 3 pointes

aller au delà de Schengen(Roland Greuzat)

Aller au delà de Schengen

 

La solidarité a été enfin actée dans la nuit du 23 au 24 septembre. Mais cela n’empêche pas l’Allemagne, l’Autriche et bientôt la France de rétablir le contrôle aux frontières.

Rappelons que les migrants ne seront des réfugiés qu’une fois à l’abri et en sécurité. Cette mise en sécurité crée des obligations pour chacun, chaque pays de l’UE doit prendre part l‘accueil de ceux qui fuient la guerre, l’intégrisme, le terrorisme et la mort.Nous venons donc maintenant de passer du « si » au comment » nonobstant l’indécence de la situation aux frontières de la Hongrie et de la Serbie, nonobstant également l’indécence du refus de certains de nos partenaires européens de se soumettre aux quotas d’accueil. Force est de constater que l’UE sait sévir contre Alexis Tsipras alors qu’elle ne fait rien en l’espèce contre Viktor Orban et ses partenaires du groupe deVisegrad (Pologne, République tchèque, Slovaquie) Il en va de même pour d’autres qui, en plus sont tous dirigés par des gouvernements issus de partis membres du PSE.  En ce qui concerne ce dernier point nous estimons qu’il y a urgence à ce que les socialistes interviennent

Pendant des mois on a détourné le regard. Nous n’avons agi que sous la pression de l’urgence humanitaire, prise de conscience tardive sous la révélation d’une simple image. L’Europe cultive le paradoxe, réactions collectives d’une part, réactions souverainistes de l’autre. Il y a urgence à se préoccuper de remettre de l’ordre dans nos procédures. L’important réside plus dans la révision du traité de Dublin III  (la demande d’asile est gérée par le pays où elle est déposée et instruite, le réfugié y sera immanquablement renvoyé s’il est arrêté ailleurs), qui a l’effet pervers de concentrer les réfugiés dans le Sud de l’Europe.

Par ailleurs nous refusons d’envisager toute forme de hiérarchisation de la misère, nous devons apporter le même soin à accueillir ceux qui arrivent que les personnes en grande détresse qui sont déjà sur notre sol.

Citoyens de l’Europe, confortés dans cette idée et ces principes qui ont su nous réunir, nous sommes aussi socialistes et cela ne doit pas s’oublier.

 



20/10/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres